Christophe Monteil Australie_Art4Nature
Christophe Monteil_Art4Nature

Montagnes de rizières du Yunnan, Transsibérien traversant l’ex URSS, nuits sous les étoiles des immensités désertiques australiennes, pistes poussiéreuses sur les toits des jeepneys des Philippines, villages perdus du peuple Garifuna sur les côtes Caraïbes, Christophe Monteil a voyagé plusieurs années, en ramenant des carnets de voyages.

Déjà un processus de voyage expérimental, alliant découverte, nouveauté et créativité. Des fondations. Pour Christophe Monteil, le voyage permet de s’extraire de ses automatismes, de ralentir son rythme et développer sa créativité.

Filles

D’une soif de découvrir, d’un mélange de passions, un métier, Christophe Monteil est devenu Grand Reporter à France Télévisions. 20 ans à parcourir le monde. Spécialisé dans l’image, il a travaillé pour les plus grands magazines d’images de France Télévisions, principalement “Des Racines et des Ailes”. Une véritable seconde vie peuplée de voyages, de paysages, de rencontres et d’expériences fortes, sur tous les continents.

Christophe Monteil filmait ces histoires, offrait en images les beautés de la planète. Une quête d’esthétique visuelle. Une passion. Une créativité quasi artistique déjà. Dans une favela de Rio, un reportage avec le très talentueux photographe JR est une révélation.

Christophe Monteil_Art4Nature2

Christophe Monteil s’engage sur les chemins de la pure création, sur les pistes du beau, d’une histoire d’eau. Une histoire d’hommes. Avec du sens. Le street artist Vhils, le peintre Craig Hanna l’inspirent dans sa démarche artistique.

Eau, extrait d’un lieu, et vinaigre sont les ingrédients de sa nouvelle cuisine. Iceberg du Groenland, lacs sacrés du Rajasthan, écume salée des Cyclades, l’ADN de ces lieux se retrouvent physiquement dans Ses créations artistiques.

Christophe Monteil est le Passeur d’Eau. Il donne de la voix à la voie de l’eau. Un liquide sacré qu’il couple avec une alchimie de vinaigres pour créer une arche d’animaux et d’hommes de rouille. Une ode à la nature. Une voie d’eau, de vinaigre et d’acier.